La consoude est une plante herbacée de la famille des Boraginaceae, tout comme la bourrache ou la vipérine. Très commune en Europe, elle forme des colonies proches des lieux humides.

Son nom “consoude” vient du latin “consolida” – “consolider” qui fait allusion à ses propriétés médicinales. En effet, elle a longtemps été utilisée pour accélérer la cicatrisation et la rémission des fractures.

Ses racines pouvant tracer très profondément dans le sol, elle est utilisée en permaculture pour remonter les minéraux du sol. Certains en font même des purins nutritif pour le jardin.

Voici la recette de l’alcoolature de consoude, à utiliser en cas de plaie non ouverte, d’hématomes, ou de douleurs articulaires :

  • Lavez les racines fraîches en les brossant sous l’eau
  • Coupez les racines en rondelles, les mettre dans un bocal et recouvrir avec le double de la masse d’alcool à 55 % vol. (pour 50 g de racine de consoude, ajoutez 100 g d’alcool à 55 % vol.).
  • Laissez macérer 3 semaines à l’abri de la lumière en remuant régulièrement sans ouvrir le flacon puis filtrez à l’aide d’un linge propre.
  • Versez le liquide obtenu dans une bouteille ou un flacon teinté et étiqueter.

L’alcoolature peut se conserver jusqu’à 2 à 3 ans.
Pour l’utiliser, diluez 1 volume d’alcoolature dans 1 à 4 volumes d’eau et utilisez cette préparation en compresses, à appliquer localement.

Comme elle contient des molécules toxiques pour le foie, on vous recommande de ne pas la manger, ni de l’utiliser sur des plaies ouvertes par mesure de précaution !

Découvrez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube du Chemin de la Nature.