En été, les amarantes sont en fleurs, puis donneront des fruits secs jusqu’à l’hiver. Comme le chénopode blanc, les graines d’amarante se récoltent et se cuisent comme des céréales sauvages. Une solution pour diversifier un peu de l’avoine et du quinoa.

⚠️ Attention lorsque vous manipulez et utilisez ces graines !
Le chénopode blanc et l’amarante sont parmi les plantes les plus envahissantes d’Europe en raison de leur sur-abondante production de graines (en moyenne 3000 à 20000 graines/pied mais ce nombre peut atteindre les 70000 si les conditions sont optimales ! )
Leurs graines survivent facilement entre 6 et 8 ans dans le sol avant de germer.
Elles causent d’ailleurs d’importants dégâts et entrainent une utilisation de traitements chimiques (sauf pour l’amarante qui résiste aux pesticides) et mécaniques dans l’agriculture conventionnelle et peut poser de véritables problèmes de compétition vis-à-vis des cultures en maraîchage biologique. Elles sont aussi parfois le cauchemar des potagers.
Prenez vos précautions pour ne pas les disséminer !

Découvrez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube du Chemin de la Nature.