Lettre à alise

L’alisier ou sorbier torminal (Sorbus torminalis) fournit les fruits d’automne qui se mangent blets, souvent après les gelées. Ces baies s’appellent des alises ! Elles sont astringentes, car riche en tannins et traditionnellement réputées pour soigner les coliques. Les blaireaux en raffolent et contribuent à disséminer les graines de l’arbre en les mangeant !

D’autres fruits se consomment blets comme les cynorhodons d’églantiers (Rosa canina) ou les prunelles sauvages (Prunus spinosa).

Feuilles tendres d'alisier

Les fruits de l’alisier ne sont pas sa seule partie comestible. Au printemps, lorsque les feuilles sont tendres elles peuvent se déguster en salades. Lorsqu’elles maturent elles produisent des composés légèrement toxiques (ce qui donne un petit goût d’amande amère). Pour cette raison, on vous déconseille de les consommer trop vieilles.

Pulpe d'alise pour Noël

Puisque c’est bientôt Noël, voici une astuce pour faire de la pulpe d’alise :

Récoltez les fruits blets et les mettre dans une casserole, recouverts d’eau. Il est possible de mélanger avec un autre jus de fruit pour plus de parfums. Faire cuire entre 10 et 20 minutes, puis mixer.
Passer cette purée à la passoire fine en écrasant pour récupérer le plus de pulpe possible.

Cette pulpe peut ensuite être transformée en confiture en cuisant avec du sucre, des compotes en ajustant la texture… La pulpe peut être incorporée dans des pâtisseries ou du pain pour les aromatiser délicatement en leur donnant des notes d’amande et de pain d’épice. Même si le processus peut paraître laborieux, il en vaut la peine car c’est délicieux ! En Alsace vous pourrez trouver de l’eau de vie d’alisier pour compléter les fêtes ! C’est ce qu’on appelle “l’alise sur le gâteau !”

On espère que cela vous donnera quelques idées de cadeaux à mettre sur la table ou sous le sapin. Si vous cherchez des cadeaux pour parachever le tout, rendez-vous dans cet article !