Envie d’une boisson réconfortante et originale pour vous réchauffer le cœur et le corps ? On vous donne la recette de notre vin chaud sauvage !

Histoire d'une boisson chaude

Comme son nom l’indique, le vin chaud est une boisson composée de… vin. Blanc, rouge, il est si réconfortant au coeur de l’hiver lorsqu’il est chaud !
On le consomme aromatisé d’épices, de miel et d’autres sucreries.

D’après les livres d’histoires, le premier vin épicé nous provient de l’Empire romain. Le “conditium paradoxum” était composé de miel, de vin et aromatisé de poivre, de mastic, de nard, de laurier, de safran et de dattes.

La boisson connaît ensuite plusieurs déclinaisons, notamment entre le 12ème et le 14ème siècle où l’on retrouve des vins pimentés, nommés “Ypocras”. Au cours des grandes expéditions vers d’autres pays exotiques, les recettes se diversifient et font intervenir de plus en plus d’épices. Badiane, anis, cardamome et le très célèbre clou de girofle font leur apparition.

Quant à la première utilisation du vin chaud, certains la font remonter au 15ème siècle en Suède. D’abord boisson aristocratique, elle se démocratise et devient au 19ème siècle la boisson de Noël par excellence. Dans les pays scandinaves du Nord de l’Europe, on l’appelle le “glögg”.

Recette officielle

En Alsace, région dans laquelle la tradition du vin chaud est encore très présente, on peut trouver la recette suivante, pour 4 personnes :

Versez 150cL de vin rouge (du pinot noir par exemple) dans une casserole, et le laisser chauffer dans une casserole sans arriver à ébullition avec 4 étoiles de badiane. Rajouter le zeste d’un citron et de deux oranges, puis 250g de sucre et 2 bâtons de cannelle, 5 clous de girofle, quelques baies de genévrier et un peu de noix de muscade râpée. Ajouter ensuite les agrumes coupées en quartiers et laisser chauffer à feu doux pendant au moins 30 minutes. Si vous voulez éviter les morceaux, filtrez avant de servir, sinon servez directement à la louche.

La racine de benoîte (Geum urbanum) contient de l’eugénol, l’une des molécules aromatiques du clou de girofle. Par conséquent si vous n’avez pas cette épice sous la main, il est possible de faire un excellent vin chaud maison avec cette plante sauvage qui se récolte en hiver.
Commencez par prélever quelques racines de benoîtes dans la nature, c’est la partie la plus salissante de l’opération !
– Rincez 3 racines de benoîte
– Séparez les racines secondaires, hachez finement
– Versez 1/2 Litre de vin, ajouter 3 grosses cuillerées de miel
– Faites cuire à feu moyen jusqu’à ébullition, puis coupez le feu et laissez infuser 10 minutes
– Filtrez la boisson et servez chaud.

Il est possible de conserver cette boisson au frais, puis de la réchauffer le moment venu ! Ajoutez quelques agrumes pour plus d’arômes si le coeur vous en dit… et voilà, votre boisson du réveillon est prête !

Joyeux Noël !