🍄 Vous avez toujours rêvé de savoir identifier, cueillir et cuisiner les champignons ? 🍄
Découvrez notre formation en ligne sur les champignons, actuellement à -30% !

Champignon très commun en automne, le rosé des prés est comestible et ressemble un peu au champignon de Paris. On vous dit tout pour bien le reconnaître et ne pas le confondre avec des champignons toxiques.

Le rosé des prés, Agaricus campestris, encore appelé agaric champêtre, appartient au même groupe que le champignon de Paris ! C’est la famille des Agaricaceae. Le rosé des prés est un champignon que l’on trouve facilement et qui pousse un peu partout dans le monde, du milieu de l’été à la fin de l’automne mais parfois aussi au printemps. Comme son nom l’indique, il pousse sur des sols riches, dans les prairies (pâturées par des chevaux ou des vaches) et dans les jardins, en groupe ou en rond de sorcière.

Le saviez-vous ? Ce champignon pousse si vite qu’il est parfois possible de faire une cueillette quotidienne au même endroit pendant plusieurs jours !

rond de sorcière champignons
CCbySA30-Sporulator

Comment le reconnaître ?

Le rosé des prés est de couleur blanche, devenant gris-rose avec l’âge. Lorsqu’on gratte un peu la chair, elle rosit. Les lames sous le chapeau sont également roses puis elles deviennent brunes lors de la libération des spores. Sporée brune et lames roses sont typiques des agarics, tout comme le pied et le chapeau séparables.
Le chapeau mesure de 3 à 12 cm et le pied de 3 à 10 cm de haut pour 0,8 à 2 cm de large.
Le pied s’amincit vers la base et porte un anneau simple qui ne subsiste pas longtemps et qui a un aspect cotonneux.
Il possède une odeur et une saveur de champignon de Paris.

Peut-on le consommer ?

Le rosé des prés est un bon champignon qui peut être mangé, cru, cuit et qui peut être séché. Il faut le consommer jeune, lorsque les lames sont encore roses et que le spécimen est petit ! Il n’a pas besoin d’être pelé avant de le cuisiner et il conviendra très bien pour tout type de recette à base de champignons.

Le saviez-vous? Le rosé des prés peut être cultivé !

Peut-on le confondre avec d'autres champignons ?

Le rosé des prés est un champignon assez facile à identifier si on prend en compte toutes ces caractéristiques mais il fait souvent l’objet de confusions chez les cueilleurs non avertis.

Il faudra donc être vigilant à ne pas le confondre avec l’amanite phalloïde (Amanita phalloides), l’amanite printanière (Amanita verna) ou encore l’amanite vireuse (Amanita virosa) qui sont des champignons mortels. Chez ces derniers, les lames sont blanches alors qu’elles sont roses puis brunes chez le rosé des prés et le pied comporte une volve (sac dans lequel est enveloppé le pied).

Attention également à la confusion avec l’agaric radicant (Agaricus bresadolanus) qui est un champignon toxique et qui possède des mèches brunes sur son chapeau quand celui du rosé des prés est lisse. Son pied est radicant (d’où son nom).

Enfin, l’agaric jaunissant (Agaricus xanthodermus) est aussi un champignon toxique (symptômes digestifs) mais son pied jaunit et il possède une odeur iodée.

Comme toujours lors de vos cueillettes de champignons, en cas de doutes, faites vérifier votre champignon par un pharmacien ou un mycologue ! Surtout ne consommez rien dont vous ne soyez pas sûrs à 256% !!!

Pour découvrir les règles de cueillette des champignons, rendez-vous dans cet article.
Pour consulter d’autres vidéos gratuites sur les champignons, rendez-vous sur notre chaîne Youtube.

Sources :
Eyssartier, G. & Roux, P. Guide des champignons France et Europe. (Belin, 2017), p.1076.
Badalyan, S. M., Barkhudaryan, A. & Rapior, S. Recent Progress in Research on the Pharmacological Potential of Mushrooms and Prospects for Their Clinical Application. in Medicinal Mushrooms: Recent Progress in Research and Development (eds. Agrawal, D. C. & Dhanasekaran, M.) 1–70 (Springer, 2019). doi:10.1007/978-981-13-6382-5_1. – ref 56.
Albertó, E. Naturally Occurring Strains of Edible Mushrooms: A Source to Improve the Mushroom Industry. in Edible and Medicinal Mushrooms 415–425 (John Wiley & Sons, Ltd, 2017). doi:10.1002/9781119149446.ch19.
Terres éditions. Atlas illustré des champignons. (Terres Editions, 2019).
Webster, J. & Weber, R. Introduction to Fungi. (Cambridge University Press, 2007).

🍄 Vous avez toujours rêvé de savoir identifier, cueillir et cuisiner les champignons ? 🍄
Découvrez notre formation en ligne sur les champignons, actuellement à -30% !