Le lactaire délicieux, Lactarius deliciosus, appartient à la famille des Russulaceae. Il pousse dès la fin de l’été jusqu’à la fin de l’automne sous les pins et sur des sols plutôt calcaires.

Comment le reconnaître ?

Les champignons du genre Lactarius sont caractérisés par leur lait et leur chair cassante. Les lactaires produisent un “lait” de différentes couleurs selon les espèces, à la cassure des lames ou de la chair. Chez le lactaire délicieux, le lait est orange carotte, très vif et reste orange. On dit qu’il est immuable car il ne change pas de couleur à l’air.
Son chapeau, qui mesure de 3 à 15 cm, est convexe, orange (avec parfois quelques taches vertes) et comporte des cercles concentriques. Les lames sont également oranges. Le bord du chapeau est souvent enroulé.
Le pied des champignons de la famille de Russulaceae, comme les lactaires a pour caractéristique de se casser comme de la craie. Il n’y a pas de fibres longues dans la chair et la cassure est donc franche. Le pied du lactaire délicieux mesure de 3 à 7 cm, est orangé et creusé de petites fossettes d’un orange plus foncé.
Le lactaire délicieux possède une faible odeur de carotte et une saveur douce.

Peut-on le consommer ?

Le lactaire délicieux est un bon champignon, comestible, qui sera consommé, comme pour tous les champignons, plutôt cuit et en petite quantité. Il pourra être employé dans les recettes à base de champignons poêlés, bouillis, cuits au four, au barbecue ou lactofermenté. Il peut aussi être séché en le coupant en tranches.

Le saviez-vous ? Le lactaire délicieux peut colorer en rouge les urines des personnes qui le consomment !

Quid des confusions avec d’autres champignons ?

On peut confondre le lactaire délicieux avec le lactaire sanguin (Lactarius sanguifluus) même si ce dernier produit un lait qui tend vers le rouge, son pied comporte peu de fossettes. Le lactaire sanguin est comestible et souvent considéré comme meilleur que le lactaire délicieux !

Attention à ne pas confondre le lactaire délicieux avec le lactaire à toison (Lactarius torminosus) et le lactaire pubescent (Lactarius pubescens) qui sont des champignons toxiques, responsables d’un syndrome gastro-intestinal, se déclarant entre 15 min à 2 h après l’ingestion. Le bord du chapeau de ces champignons est cependant très poilu et le latex est blanc, de saveur piquante.

Comme toujours lors de vos cueillettes de champignons, en cas de doute, faites vérifier vos champignons par un mycologue ou par un pharmacien qui pourra vous aiguiller vers un mycologue ! Surtout ne consommez rien dont vous ne soyez pas sûrs à 150 % !!!

Pour découvrir les règles de cueillette des champignons, rendez-vous dans cet article.
Pour consulter d’autres vidéos gratuites sur les champignons, rendez-vous sur notre chaîne Youtube.

Références :

Eyssartier, G. & Roux, P. Guide des champignons France et Europe. (Belin, 2017), p.130.
Mini Larousse des champignons, 2007, p.260.
Slézec Anne-Marie. Les champignons, le grand livre. (T.D.S litteral), p.150
Société de mycologie de strasbourg : http://mycostra.free.fr/