Suivez le prochain lancement
de notre formation en ligne

sur les plantes sauvages comestibles et médicinales

Actualité

La guerre de l’ortie n’est pas finie

By on 12 octobre 2018

Depuis les années 2000, les autorités françaises mettent des barrières à la commercialisation des purins de plantes. Or ces préparations sont bien utiles pour stimuler les défenses naturelles des végétaux. Alors découvrez la fameuse recette du purin d’ortie… car la loi n’empêche heureusement pas d’en préparer à titre individuel !

 

La « guerre de l’ortie » a commencé dans les années 2000, notamment lorsque la loi d’orientation agricole de 2006 obligea à ce que toute préparation agricole soit soumise à une demande d’homologation. Cette procédure réglementaire, trop lourde financièrement pour les petits producteurs, a entraîné l’interdiction des purins de plantes, des engrais naturels très utiles au jardin mais aussi en agriculture. Préparés à partir d’ortie, de prêle ou de consoude, ils fertilisent les sols et stimulent les défenses naturelles des plantes c’est-à-dire que les végétaux deviennent plus résistants aux maladies et aux insectes pathogènes.

Alors qu’il devient urgent de trouver des alternatives naturelles aux pesticides, les autorités françaises ne facilitent toujours pas la commercialisation des purins de plantes : l’Assemblée nationale vient en effet de voter un dispositif lourd et inadapté d’autorisation, avec pour conséquence de prolonger l’interdiction… la guerre de l’ortie n’est donc pas terminée ! Cependant, rien n’empêche les particuliers de préparer leur propre purin. Un acte de solidarité avec les producteurs face à l’absurdité de la loi et à l’urgence écologique.

 

Recette du purin d’ortie

  1. Récoltez l’ortie (voir vidéo ci-dessous).
  2. Faites macérer dans l’eau : dans un grand bac, placez les plantes et recouvrez-les d’eau durant une à trois semaines. Remuez de temps en temps. L’absence de bulles signifie que la fermentation est terminée.
  3. Filtrez.
  4. Épandez le purin à l’aide d’un pulvérisateur ou d’un arrosoir, dilué entre 10 et 20% au pied des plantes ou sur les feuilles.

 

 

Fondé par Christophe de Hody, Le Chemin de la Nature a pour objectif de transmettre la connaissance des plantes sauvages et leurs usages aux futurs cueilleurs. Nous organisons des sorties, ateliers et stages sur le thème des plantes sauvages comestibles et médicinales, et de la naturopathie. Ces balades s’adressent autant aux novices qu’aux initiés, chefs cuisiniers, permaculteurs, mais aussi aux entreprises et écoles.
Les évènements à venir :
https://www.lechemindelanature.com/evenements/

Recevez votre livret gratuit

sur les bases de la cueillette et 5 fiches de plantes sauvages communes avec des recettes culinaires et médicinales et rejoignez plus de 40 000 abonné(e)s à notre super newsletter sauvage

Entrez votre e-mail :
TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez votre livret gratuit
sur les bases de la cueillette et 5 fiches de plantes sauvages communes avec des recettes culinaires et médicinales et rejoignez plus de 40 000 abonné(e)s à notre super newsletter sauvage

Entrez votre e-mail :
Rechercher sur le site
Retrouvez-nous sur Facebook