Notre formation en ligne

sur les plantes sauvages comestibles et médicinales

a démarré 12 avril

Il est encore temps de vous inscrire pendant quelques jours

bouleau
Botanique Cuisine sauvage Herboristerie Naturopathie Vidéos

[Vidéo] Récolter la sève de Bouleau

By on 26 mars 2017

Techniques pour récolter soi-même sa sève de bouleau et faire ses cures tout le long de sa saison.

La sève circule dans l’arbre via des tissus conducteurs de l’aubier (bois vivant) et uniquement de bas

en haut. Elle commence à circuler aux alentours de fin février, début mars quand les jours se

réchauffent.

Plus l’écart de température entre les nuits froides et les journées douces sera grand, plus il y aura de

sève et c’est la raison pour laquelle nous privilégierons la face du tronc exposée sud.

Qu’est-ce que la sève du bouleau ?

On l’appelle sève brute ou sève montante, elle est absorbée au niveau des racines par les poils absorbants.

1) À savoir

  Le jus de bouleau est le jus des feuilles et a des propriétés drainantes pour les reins

  Le sucre de bouleau, aussi appelé xylitol, est extrait de l’écorce.

  L’écorce est inflammable car contient des huiles essentielles, pratique pour faire démarrer un feu.

•  À ne pas confondre avec la sève élaborée. La sève élaborée contient de l’eau et des sucres synthétisée par les parties aériennes de la plante lors de la photosynthèse.

2) Composition chimique

99% d’eau, 1% de glucides (glucose et fructose)

2 hétérosides (betuloside et monotropinoside qui libèrent par hydrolyse du salicylate de méthyle (voisin

de l’aspirine) : antalgique, anti-inflammatoire et diurétique, 17 acides aminés (protéines),calcium,

manganèse, fer, chrome, selenium, cobalt, silicium, cuivre, lithium.

3) Indications médicinales en cas de :

Le dosage habituellement recommandé est d’environ 250 ml par jour.

Gouttes, rhumatismes, arthrite, spasmes musculaires, lithiase urinaire… Cette eau est appelée eau de vie car elle permet à l’organisme d’éliminer les toxines et surcharges accumulées durant l’hiver, principalement en aidant les reins à éliminer. Bien-sûr ce n’est pas miraculeux et cela ne sera vraiment efficace si vous changer également votre hygiène de vie globale en mangeant plus de légumes de saison notamment les bonnes jeunes pousses de plantes sauvages (Voir notre chaîne Youtube avec plus de 80 vidéos sur la cueillette de plantes sauvages : cliquez ICI).

4) Précautions et contre-indications :

Les personnes allergiques au pollen ou au céleri doivent faire attention avec l’utilisation de jus de bouleau (risques allergiques).
Les sujets prenant des médicaments anticoagulants, barbituriques, médicaments hypotenseurs ou un traitement médicamenteux spécifiques, doivent consulter leur médecin avant l’utilisation de sève de bouleau.
En début de cure ou en trop grand dosage, son action drainant et diurétique provoquent parfois la diarrhée ou des nausées.
Il est également recommandé de ne pas utiliser de jus de bouleau en cas de grossesse ou d’allaitement afin de prévenir des réactions allergiques.
Enfin, en cas d’intolérance au salicylates, le jus de bouleau est contre-indiqué.

bouleau

Principe d’intervention

1)  Ne pas laisser de traces, pour ne pas abîmer l’arbre

Privilégier les bouleaux âgés dont le tronc a un diamètre de min 30 cm. Chez ces bouleaux adultes, avec la technique de prélèvement décrite ci-dessous, ils circulent 2 à 5 litres sont récupérés.

Bien reboucher après avoir terminé la récolte avec un morceau de bois de bouleau ou une cheville d’un diamètre légèrement plus important que le trou, pour une parfaite étanchéité, on scie la partie qui dépasse puis on recouvre de cire ou de résine et/ou d’argile. Pour une étanchéité optimale et également pour aider la cicatrisation et protéger l’arbre des parasit

2) Technique d’intervention

Le trou doit être d’environ 1,5 à 2 cm (selon l’épaisseur de l’écorce) de profondeur et avec un angle légèrement dirigé vers le sol).

Percez à l’aide d’une perceuse, une chignole ou une vrille là où l’écorce est fine. Vous allez voir que la sève commence à couler, l’objectif est de la récupérer ; pour cela il y a plusieurs techniques mais la plus connue est d’y insérer dans le trou d’environ 5 à 8 mm fraîchement percé un tuyau en plastique, dont vous biseauterez le bout pour le faire rentrer plus facilement. Le tuyau aura un diamètre d’un millimètre supérieur au trou pour permettre une meilleure étanchéité. Si vous utilisez un tube solide en fer, en plastique ou en bois, vous pouvez avoir besoin d’un marteau ou un gros morceau de bois pour le faire entrer. Vous allez ensuite relier le tuyau à une bouteille par exemple en passant par un trou dans le bouchon. Nous allons évoquer ensemble d’autres techniques, l’objectif étant de récupérer la sève qui s’écoule.

3) Comment la récolter et la conserver

On la récolte tous les jours pour éviter que cela ne fermente. De retour chez vous remplissez à ras des bouteilles que vous aurez stérilisées et vous pourrez la conserver au frigo jusqu’à 3 semaines.

4) Dans la cuisine

Pour faire un litre de sirop de bouleau il faut environ 150l de sève que l’on fera évaporer jusqu’à avoir un sirop à environ 66% de sucre. (Utiliser un densimètre à sirop ou la technique de la température). Il est également possible d’en faire des boissons fermentées donc alcoolisées. On l’utilise également pour faire des remèdes de gemmothérapie, c’est à dire la thérapie par les bourgeons.

On peut également utiliser la sève pour faire des remèdes de gemmothérapie en remplacement de l’eau.

 


Pour apprendre toutes ces belles connaissances, nous lançons notre formation en ligne sur un an au printemps, voici le lien pour être avertis, il vous suffit, sans engagement de CLIQUER ICI

Recevez votre livret gratuit

sur les bases de la cueillette et 5 fiches de plantes sauvages communes avec des recettes culinaires et médicinales et rejoignez plus de 40 000 abonné(e)s à notre super newsletter sauvage

Entrez votre e-mail :
TAGS
RELATED POSTS
4 Comments
  1. Répondre

    menager lydia

    28 mars 2017

    Merci pour les infos

    je m’intéresse aux plantes sauvages et à la nature.

    merci pour les méthodes …séve de bouleau etc..

    Cordiales salutations

    lydia

    ménager

  2. Répondre

    Odile

    30 mars 2017

    en utilisant une simple paille coudée et la bonne mèche,
    on fait le même trou dans le tronc et dans le bouchon de la bouteille d’eau en plastique,
    le goutte à goutte commence aussitôt 🙂
    bien fixée à l’arbre, on récolte tous les jours.

    • Répondre

      Christophe De Hody

      3 avril 2017

      Bonsoir, oui exact c’est une bonne option aussi. Bonne soirée

  3. Répondre

    marie claire MEYER

    5 mars 2018

    magnifique bravo

LEAVE A COMMENT

Recevez votre livret gratuit
sur les bases de la cueillette et 5 fiches de plantes sauvages communes avec des recettes culinaires et médicinales et rejoignez plus de 40 000 abonné(e)s à notre super newsletter sauvage

Entrez votre e-mail :
Rechercher sur le site
Retrouvez-nous sur Facebook