"Vive la rose et le lilas !"

plante qui es-tu icone de section de blog

Plante, qui es-tu ?

Par ses couleurs ou par son odeur incroyable, nous sommes certains que vous avez déjà remarqué un jour le lilas commun, parfois nommé “lilas français”. Son nom scientifique : Synringa vulgaris. Il fait partie de la famille des Oleaceae.
Le genre Syringa a été attribué par Carl Von Linné, le célèbre naturaliste Suédois qui proposa la nomenclature binomiale (à deux noms). Synringa signifie “roseau” en latin et si on l’emploie pour le lilas c’est parce que les tiges, vidées de leur moëlle pouvaient servir à faire des tuyaux.
Contrairement à ce que son nom suggère, il n’est pas du tout français à l’origine, puisqu’il a vraisemblablement été importé depuis les Balkans. L’abrisseau s’est vite naturalisé dans toute l’Europe depuis son introduction à la fin du 16ème siècle.

fleurs de lilas
CC0 - Photo : Dorian Bianco
la reconnaitre a tous les coups plante avec loupe

La reconnaître à tous les coups

Le lilas est une arbrisseau, c’est à dire une plante ligneuse qui va parfois faire plusieurs tiges, atteignant jusqu’à 6 ou 7 mètres de haut. Ses feuilles sont caduques, c’est à dire que l’arbrisseau perd ses feuilles en hiver. De couleur vert glauque, elles sont souvent opposées, pétiolées et pointues à leur sommet. Mais on ne va pas se mentir, c’est plutôt les grappes de fleurs qui attirent le regard. Chaque fleur est composée d’une corolle tubulée de quatre pétales et les fleurs sont agencées en une sorte de fuseau allongé, comme les inflorescences du marronnier d’Inde. On parle de “thyrse” pour désigner cette inflorescence. Il existe des centaines de variétés de lilas désormais, dont la couleur des fleurs varie du blanc au bleu, en passant par le rose ou le violet.

fleurs de lilas

Il n’y a pas énormément de confusions avec le lilas, si ce n’est peut être le Buddleia de David, aussi surnommé “Arbre à papillons”. Originaire de Chine, l’arbre est devenu très envahissant et a la fâcheuse tendance de s’échapper des jardins. Chaque plante peut produire 3 millions de graines… chaque année ! Il peut donc rapidement devenir une menace pour la biodiversité si on le plante n’importe où.
On continue de le planter pour ses qualités ornementales et parce qu’il produit un nectar sucré attirant les papillons.
Les feuilles du buddleia persistent plus longtemps en hiver que celles du lilas, et elles sont plus allongées et étroites (jusqu’à 20cm de long), leur marge est dentée. Les fleurs ont une corolle tubulée évasée en quatre lobes et l’inflorescence parfumée apparaît plus tardivement que celle du lilas. 

fleurs buddleia
Buddleia - Photo : Gilles Martin - CCBYSA2.0
la cueillette

La cueillette

Les lilas sont surtout cultivés pour leurs qualités ornementales. On les cueille donc surtout pour faire des bouquets.
Cependant, il existe de délicieuses recettes de sirops de fleurs de lilas. Nous vous en proposons une facile à réaliser chez vous :

– Faites bouillir 1/2L d’eau et ajoutez 50g de fleurs de lilas équeutées.
– Laissez infuser 10minutes, puis filtrez les fleurs pour ne garder que l’eau
– Ajoutez 400g de sucre de canne à l’eau parfumée
– Portez le mélange eau/sucre à ébullition et laissez frémir à feu doux pendant 10 minutes
– Transvasez dans des bouteilles stérilisées et laissez refroidir.
Le sirop se conserve environ un mois après ouverture au frigo, vous pourrez l’utiliser vos kirs ou vos cocktails d’été !

 

panier de fleurs de lilas
cote cuisine plante avec fourchette

Côté toxicité

Hormis les fleurs, nous vous déconseillons l’ingestion du lilas.

cote pharmacie plante avec une croix de pharmacie

Côté médicinal

Les huiles essentielles sont utilisées en parfumerie et certains principes actifs contenus ont démontré des effets hypotenseurs. En phytothérapie, les feuilles de lilas sont utilisées pour lutter contre les états fébriles et les congestions hépatiques. Ces actions passeraient notamment par un composé, la syringine.

info insolite plante surprise

L'info insolite

A l’époque de François Ier, dans le cadre d’une alliance de la France avec Constantinople, l’empereur Soliman Ier Le Magnifique offre les premiers pieds de lilas. Il s’acclimatera facilement sur les rives de la Seine et les nombreux quartiers de Paris dans lesquels on les as plantés portent encore le nom de cet événement historique : la closerie des Lilas, ou la porte des Lilas à l’entrée de Romainville par exemple.
Les lilas sont désormais présents dans les chansons, les films, les peintures, les poésies… on a du mal à s’imaginer que le lilas n’a pas toujours été présent en France  !

paternotrier chapelet
Fabricant de patenôtres au 15ème siècle
pour aller plus loin icone plante

Pour aller plus loin...

De nombreuses autres espèces de plantes sont désignées sous le nom de “lilas”. Le mot lila viendrait en effet de l’arabo-persan “lilâk”, désignant la couleur mauve. On peut citer le cas notamment du lilas des Indes (Melia azedarach), de la famille des Meliaceae. On utilisait leurs graines pour faire des bracelets de prières. Dans la version catholique, cinq dizaines de petits grains séparés un grain plus gros étaient supposés rappeler le nombre d’Ave maria et de Pater noster journaliers. Ces bracelets originellement appelés “patenôtre” ont été renommés “chapelets” par les chrétiens.

Même s’ils sont restreints, la cueillette sauvage peut présenter des risques - En cas de doute, consultez un professionnel. Pour en apprendre plus sur les plantes sauvages comestibles et médicinales de France et d’Europe, et cueillir en toute sécurité, rendez-vous sur nos formations en ligne !

Références

1. Su, G. et al. Phytochemical and pharmacological progress on the genus Syringa. Chemistry Central Journal 9, 2 (2015).
2. Ahmad, M. & Aftab, K. Hypotensive action of syringin from Syringa vulgaris. Phytotherapy Research 9, 452‑454 (1995).
3. Tierchant, H. Ces plantes qui ont marqué l’Histoire. Ulmer (2016).