Le monde des plantes est fascinant… mais peut ne pas toujours paraître accessible au premier abord ! Et pourtant, après cette petite leçon de botanique de moins de 10 minutes, classer les plantes vous paraîtra sûrement beaucoup plus facile ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

Un petit complément d’information pour celles et ceux qui veulent aller plus loin :

Classer les plantes a toujours été un véritable défi pour les naturalistes, biologistes, et scientifiques de toutes les époques.

Les classifications évoluent constamment avec les connaissances.

Dans cette vidéo nous avons arbitrairement choisi de parler d’une classification simplifiée et ancienne, la classification « classique », qui était basée sur les ressemblances les plus visibles entre les plantes.

Cette classification comprend des « boîtes » ou « tiroirs » permettant de ranger les espèces des moins ressemblantes (le plus grand tiroir), aux plus ressemblantes (le plus petit tiroir).

On la trouve encore dans certains manuels de botanique qui n’ont pas été remis à jour, et elle est encore enseignée dans des cours de botaniques pour débutants.

Aujourd’hui, les scientifiques utilisent une classification beaucoup plus complexe, basée sur les liens de parenté entre les différentes espèces au cours de l’évolution. On parle de classification phylogénétique. Les espèces y sont représentées dans un « abre phylogénétique » ou « arbre du vivant ».

Vous pouvez vous amuser à le consulter ici : http://lifemap.univ-lyon1.fr/explore.html

Si elle reflète beaucoup mieux la réalité biologique de l’évolution des plantes, elle est un peu moins accessible. Pour les plantes à fleurs (les Angiospermes), les manuels actualisés utilisent la classification « APG » : « Angiosperm phylogeny group », dont la dernière révision, APG IV date de 2016.