Botanique Herboristerie Naturopathie

Le marronnier d’Inde, remède-roi pour booster la circulation sanguine

By on 18 novembre 2016

Vous avez des problèmes circulatoires? En automne, cueillez les marrons du marronnier d’Inde !

Généralités

Le marronnier d’Inde Aesculus hippocastanum est originaire d’Asie Mineure et du Nord de la Grèce.

On utilise depuis des siècles des préparations à base de ses graines et de son écorce pour traiter des troubles de la circulation veineuse : lourdeur et enflure des jambes, varices, hémorroïdes…

marronnier-dinde


La marronnier d’Inde ne doit pas être confondu avec le châtaignier
: les marrons chauds ou marrons glacés sont faits à partir d’une variété de grosse châtaigne.

Comment les distinguer ? Les feuilles du marronnier sont palmées, alors que celles du châtaignier sont simples et dentées. Le fruit est une capsule épineuse alors que celui du châtaignier est un akène recouvert d’une bogue aux épines plus nombreuses et plus fines.

 

Propriétés

– anti-inflammatoires
– vasculoprotectrices et veinotoniques 
– anti-oedémateuses, décongestionnantes, particulièrement au niveau du petit bassin et des membres inférieurs.
– antioxydantes

Indications

Pour une utilisation par voie interne et/ou externe :
– Troubles généraux de la circulation : insuffisance veineuse, hémorroïdes (phase aiguë et prévention)
– Problèmes de la fragilité capillaire (dilatation des petits vaisseaux cutanés ou du blanc de l’oeil, saignements de nez, ecchymoses, taches cutanées, hématomes, couperose)

 

chestnut-1698730_1920

Idées de recettes en cas de problèmes circulatoires 

Décoction anti-jambes lourdes (usage externe)
Utiliser la décoction décrite ci-dessus. Vous pouvez augmenter la quantité de marrons concassés utilisée pour 1 L d’eau à 200 à 500 g. Utiliser en lotion chaude ou à température ambiante. Appliquez à l’aide d’une compresse pour atténuer les douleurs liées aux hémorroïdes, la sensation de jambes lourdes, pour apaiser les yeux gonflés et cernés, les ecchymoses, la couperose.

Lotion simple
Diluer la teinture à 1/4. Mélanger 3/4 d’eau avec 1/4 de teinture de marron d’Inde et appliquer 3 fois par jour sur la zone à traiter.

Le marron peut servir à fabriquer du savon, pour le linge ou les mains, en raison de la présence de saponines.

 

Usage interne :

le marron peut exercer des effets toxiques par la présence en grande quantité d’aescine (un mélange de molécules appartenant à la famille des saponosides) présente dans les graines. Cette toxicité peut largement varier selon l’espèce de marronnier et la maturité de la graine. Elle n’est pas majeure mais peut notamment provoquer des nausées et vomissements.
De plus, bien que la toxicité des marrons d’Inde soit relativement faible dans des indications où l’on dispose d’autres solutions avec une bien meilleure sécurité, nous préférons ne pas conseiller d’emplois à risques. Vous pouvez utiliser des plantes à tanins qui sont indiquées pour lutter contre les problèmes veineux comme les feuilles de châtaignier et de noisetier par exemple.
Ce sont les raisons pour lesquelles nous préférons ne conseiller l’utilisation du marron d’Inde que pour un usage externe. En effet, lorsque l’on prépare soit même une décoction ou une teinture de marrons d’Inde, il est impossible de connaître la quantité d’aescine du produit final. Dans le commerce la concentration en aescine est testée, il vous est donc sinon possible de vous procurer des extraits dosés dans le commerce qui dans le cadre d’un avis médical et d’une posologie ajusté, présenteront une parfaite innocuité.

 

Contre-indications :
– Enfants (par précaution)
– Femmes enceintes 
– Femmes allaitantes :
– En cas de traitement anticoagulant, avant une intervention chirurgicale
– En externe sur les lésions cutanées
Les personnes souffrant de cholestase doivent éviter le marronnier en raison de sa forte teneur en tanins.
– Personnes diabétiques et sous traitement hypoglycémiant
– Insuffisance rénale (car toxique pour les reins à haute dose).

Bon à savoir :

RECETTE DE SAVON (POUR 3 L D’EAU ET 1 KG DE MARRONS DÉJÀ DÉCORTIQUÉS) :

Préparation : Écraser les marrons au mortier ou au rouleau à pâtisserie ou les réduire en poudre au mixeur ; mettre dans l’eau et porter à ébullition durant 1 heure à couvert ; laisser refroidir et filtrer.

Conservation : dans une bouteille fermée et étiquetée, hors de portée des enfants.

Utilisation : pour le lavage du linge foncé pas très sale à raison d’un verre dans le bac à lessive. À utiliser avec précautions ou avec des gants par les personnes ayant la peau sensible, en raison de l’effet irritant des saponines.

 

 

N’hésitez pas à PARTAGER cet article en cliquant sur les icônes de votre choix en bas de page.

RECEVEZ GRATUITEMENT PAR MAIL

tout sur nos 6 plantes sauvages comestibles et médicinales préférées et les règles de cueillette à connaître !


Entrez votre e-mail :
TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RECEVEZ GRATUITEMENT PAR MAIL

tout sur nos 6 plantes sauvages comestibles et médicinales préférées et les règles de cueillette à connaître !


Entrez votre e-mail :
Rechercher sur le site
Retrouvez-nous sur Facebook